États-Unis : road trip culinaire

Voilà l’été, le soleil, le farniente et… pas de départ en vacances pour nous cette année ! Alors pour se consoler de rester en banlieue, loin des plages de Méditerranée, nous avons décidé d’imaginer un road trip culinaire à travers les États-Unis. Nous vous proposons de voyager avec nous du moins en saveurs si se n’est en vrai.

Nous allons donc découvrir ensemble, au cours de ces deux mois d’été, les spécialités culinaires de différents états américains: recettes classiques et archi-populaire ou plus méconnues, fidèles à l’originale ou libre interprétation (selon nos goûts et nos interdits alimentaires). Nous espérons pouvoir « visiter » 32 états et autant de recettes, let’s go !

L’alaska

Notre périple commence aujourd’hui en Alaska, 49éme état des États-Unis dont le nom signifie  » grande terre » ou « continent » en aléaoute (langue des eskimos aléaoute, population autochtone peuplant ces terres depuis des millénaires). Conquises par les russes au XIXème siècle, elle était pour eux un réservoir de fourrures. Vendue aux États-Unis en 1867, elle fut le théâtre d’une ruée vers l’or qui attira nombre d’immigrants. L’Alaska entre dans l’union le 3 janvier 1959 ét devient ainsi « the last frontière ». L’état vit aujourd’hui de la pêche, du tourisme et surtout du commerce des hydrocarbures.

© tpsdave – Pixabay

La cuisine d’Alaska connaît quelques recettes spécifiques tel que le burger de bison, les saucisses de rennes, la viande d’orignal, de wapiti et même d’ours, mais reste grandement influencée par les spécialités communes autres états américains. Bien entendu, l’activité principale étant la pêche, les produits de la mer sont largement présents sur les tables d’Alaska : le saumon et bien sûr le  poisson roi mais le colin, le flétan, le crabe ou le hareng, entre autres, sont pas en reste. Les barbecues de saumon sont une spécialité locale tout comme les pattes de crabe royal (King crab legs with butter).  Autre recette traditionnelle : l’eskimo ice cream ou Akutaq fabriquée avec des baies sauvages, de la graisse de phoque, des herbes et plantes sauvages et parfois même du poisson ou de la viande. On trouve d’ailleurs une grande variété de baies sauvages en Alaska qui entrent dans la préparation de nombreux plat et pâtisseries tels que les crumble, les tartes…
Pour cette escale nous avons imaginé une recette à base du poisson star des côtes d’Alaska, un burger de saumon avec un pain maison un vrai délice !

Burger de saumon

Le Vermont

Nous quittons les cimes enneigées d’Alaska pour les verts monts du Vermont, surnommé « the green mountain state ». Cet état est admis dans l’union en 1791 ( c’est le premier état à être admis après les 13 colonies) après avoir appartenu successivement à la France et à la Grande-Bretagne. Le Vermont est le premier état à avoir aboli, du moins en partie l’esclavage.

© Tosunny – Pixabay

L’économie du Vermont est aujourd’hui basée sur l’agriculture et le tourisme. Le Vermont étant ainsi le premier producteur de sirop d’érable des États-Unis. Le sirop d’érable est d’ailleurs incontournable dans la cuisine du Vermont : maple chunky beef stew (ragoût de bœuf au sirop d’érable), Maple leaf candies (bonbons de sirop d’érable à la texture crémeuse)… Le Vermont est également très réputé pour ses produits laitiers notamment ses fromages ou encore ses célèbres crèmes glacées Ben & Jerry’s.

Ayant vécu quelques années dans l’autre patrie du sirop d’érable, j’ai nommé le Canada ( Linda y est d’ailleurs née) nous sommes des adeptes de ce nectar que nous aimons goûter à toutes les sauces. L’étape gourmandes du jour sera sucrée et nous permettra de découvrir une spécialité typique, le maple sticky buns ( petits pains à la cannelle, au sirop d’érable et aux noix de pécan).

Petits pains au sirop d'érable

Rhode Island 

Après le Vermont, prenons la direction de la côte atlantique pour arriver dans le plus petit état américain : Rhode Island où l’île rouge en référence à la couleur de l’argile de ses côtes qui évoquait l’île grecque de Rhodes à l’explorateur néerlandais Adrian Block. Colonie anglaise fondée en 1644, cet état est l’une des 13 colonies qui participent à la guerre d’indépendance. Indépendance qu’elle déclare le 4 mai 1776, ce fut pourtant le dernier à ratifier la constitution. Rhode Island vit principalement de l’industrie (agroalimentaire, textile…), du commerce et du tourisme.

© Falkenpost – Pixabay

Les principales spécialités de l’état sont à base de fruits de mer comme les clams chowder (soupe de pommes de terre et de palourdes) ou les clamcakes (beignets de palourdes). Autre spécialité typique de Rhode Island : les pizzas strips (pizza en bandes) nappées de sauce tomate aromatisée à l’origan sans fromage et à température ambiante. Le coffee cabinet réalisé à partir de crème glacée au café, de sirop de café et de lait mixé, le Johnnnycake ( crêpe frite épaisse), la Rhode Island Frozen Lemonade. C’est d’ailleurs cette dernière recette que nous réaliserons aujourd’hui.

limonade glacée - Frozen Lemonade

New York

Après avoir fait le plein de nature, nous voici de retour en ville. Nous abordons aujourd’hui la ville de New York située dans l’état du même nom (dont la capitale est Albany). Saviez-vous, qu’une grande partie de l’agglomération New Yorkaise ne se trouve pas sur le territoire de l’état de New York mais dans les états du New Jersey et du Connecticut ? Pour moi c’est une découverte ! la présence de « Big Apple » (la grosse pomme) fait de l’état de New York bien que principalement rural, le troisième état le plus peuplé et le plus riche des Etats-Unis. Celui-ci est d’ailleurs le deuxième producteur de vin américain après la Californie.

© Walkerssk – Pixabay

Côté gastronomie, le menu est à l’image de la ville : multiculturel ! La pizza d’origine italienne, le bagel importé par les immigrants juifs d’Europe de l’est, les bretzels… Le hamburger est bien sûr le plat emblématique de la ville et là-bas, il n’a rien à voir avec ceux proposés dans les chaînes de Fast Food que nous connaissons ! Lorsque l’on parle de New York, on ne peut pas ne pas évoquer la street food : Hot Dog, Falafels, Lobster rolls, muffins… sont autant de plats et en-cas que vous pourrez déguster au détour d’une rue. Pour notre escale New yorkaise nous nous sommes laissés tenté par la réalisation d’un Hot Dog New Yorkais et sa saucisse végétale maison, un délice à découvrir sans tarder !

Hot Dog New Yorkais et sa saucisse végétale

La Pennsylvanie

Notre périple à travers les recettes emblématiques des états américains, nous conduits aujourd’hui en Pennsylvanie, l’un des 13 états fondateurs et l’un des principaux foyers de la révolution américaine. Philadelphie fut d’ailleurs la capitale des États-Unis jusqu’à l’achèvement de Washington en 1799. C’est ici que furent adoptées la déclaration d’indépendance et celle des droits. La ville abrite toujours la Liberty Bell qui fut la première cloche à sonner après la déclaration d’indépendance. La Pennsylvanie est l’état des Amish communauté religieuse vivant de façon simple et rejetant la modernité.  Philadelphie n’est pas seulement une ville d’histoire, celle qui compte comme célébrité Benjamin Franklin et Rocky Balboa est aussi une ville d’art et de culture.

© tpsdave – Pixabay

La gastronomie n’est pas en reste, outre le très célèbre Philly Cheese Steak, il est possible de déguster des Pretzels sorte de bretzels géants à base de graisse de lard ou encore des Germans butter cakes quatre quart au cœur de crème pâtissière. Vous pourrez également goûter une tomato pie qui comme son nom ne l’indique pas est une pizza à la tomate ou des whoopie : petits gâteaux dont la crème est prise en sandwich entre deux biscuits. Nous avons choisi de revisiter le plat le plus connu de l’état en version végétale, un philly cheese steak vegan au seitan et fromage de pommes de terre.


Le Delaware

Quittons la Pennsylvanie pour visiter le plus petit état des Etats-Unis, le Delaware qui doit son nom à la rivière Delaware qui le traverse ; aussi surnommé « the first state » le premier état car il fut le premier à ratifier la constitution le 7 décembre 1787 ou encore « The peach state » parce qu’il fut pendant longtemps le premier producteur de pêches des Etats-Unis. Le Delaware, ne perçoit pas de taxe sur les ventes,  ce qui en fait une destination prisée pour le shopping et les bonnes affaires (est pour les affaires tout court, le Delaware étant également un paradis fiscal pour les sociétés).

© Skeeze – Pixabay

La gastronomie de cet état  porte toujours les traces de la colonisation anglaises, puisque les anglais développèrent la production d’œufs et de poulets, les espagnols quant à eux importèrent la pêche. Côté produits de la mer l’état s’est spécialisé dans l’exploitation de la palourde, des crabes et des huitres. Cette escale sur  la côte atlantique nous permettra donc de découvrir des Crab Cakes (petits gâteaux aux crabes), le Broiled Chicken with Sour Milk Biscuits (un poulet grillé qu’accompagnent de petits biscuits au lait fermenté) ou bien encore la Peach pie (tarte aux pêches). Nous vous proposerons quant à nous de découvrir les Vinegar French Fries, une autre « institution » du Delaware !

La Caroline du sud

Continuons à longer la côte Atlantique pour atteindre le sud des États-Unis, la Caroline du sud se trouve à mi-chemin entre New York et Miami. Elle fait partie des 13 états fondateurs des États-Unis après la déclaration d’indépendance. Colonisée par les français puis par les anglais, la Caroline du sud a prospéré grâce aux plantations esclavagistes de tabac, de riz et de coton. En 1860, c’est le premier état à faire sécession et c’est sur ce territoire que débute la guerre civile en 1861.

© Acethom – Pixabay

Côté cuisine le barbecue est un incontournable de Caroline du sud, mais l’on peut aussi y déguster crevettes, pains de maïs ou encore du Hoppin John, ragoût de porc servi avec du riz, des tomates et des black eye peas (cornilles). Pour le dessert, il faut absolument goûter ces délicieux biscuits que sont les benne wafers, petits gâteaux aux graines de sésame, irrésistibles dont nous vous proposons la recette aujourd’hui.

De délicieux cookies aux graines de sésame appelés Benne Wafers outre atlantique.

La Géorgie 

Nous faisons aujourd’hui étape en Géorgie, un état du sud bordé part l’océan Atlantique. Patrie de naissance de Martin Luther King et du Coca Cola, la Géorgie fut le théâtre de la première ruée vers l’or et du film « Autant en emporte le vent « . Sa capitale est Atlanta.

© tpsdave – Pixabay

La Géorgie est surnommée « the peach state » car la culture de la pêche introduite par les moines franciscains au 16ème siècle n’a cessé de se développer jusqu’au 20ème siécle. Même si de nos jour la production de pêche n’est plus aussi importante qu’avant l’état reste dans la culture populaire celui de la pêche. Bien sûr, il y a d’autres mets très appréciés. Comme tous les habitants du sud des États-Unis, ceux de Géorgie apprécient les barbecues et les ragoûts comme le Brunswick stew à base de porc ou de poulet. Ils apprécient également les crevettes et le maïs. Mais à tout seigneur tout honneur, nous réaliserons aujourd’hui une recette de glace à la pêche, peach ice cream, délicieusement rafraîchissante.

La Floride

Nous voici arrivées en Floride, à l’origine cet État était un territoire hostile couvert de marécage et peuplé d’alligator et de serpent sans oublier les moustiques. Elles est aujourd’hui une destination de rêve pour retraités, célébrités et quiconque désire profite de son climat Clément. Il faut savoir que où l’on se trouve en Floride on est toujours à moins de 100 kilomètres des côtes. Vous pouvez donc deviner la principale ressource économique de l’État : le tourisme, suivie par l’agriculture et plus particulièrement la culture de l’orange. La Floride est le reflet d’influences multiples : amérindiens, afro-américains, anglo-saxons et hispaniques se qui se retrouve dans sa cuisine.

© Patrice Audet- Pixabay

En effet, les spécialités culinaires de Floride sont influencés par les Caraïbes et l’Amérique latine. Les produits de la mer y occupent une place de choix tout comme les fruits tropicaux. Les poissons comme le s’apprête ( sorte de dorade) la rascasse volante ou le poisson-chat sont consommés frits ou en beignets.  Côté curiosité culinaire, il est possible de consommer de la viande d’alligator en nuggets, hamburgers, salade composée… Le dessert incontournable de l’État est le key lime pie, une tarte aux citrons verts, devenue dessert officiel de Floride en 2006, recette que nous découvrirons aujourd’hui. Enfin côté boisson, le jus d’orange bien sûr et le daïquiri ( rhum, jus de Lime, sucre blanc de canne) sont très appréciés.

Envie d'un dessert rapide et facile à réaliser, essayez la key lime pie !

L’Alabama

Quittons les plages de Miami pour l’Alabama qui tire son nom de la rivière qui le traverse et pour sa capitale Montgomery. C’est dans cette ville que le 1er décembre 1955, Rosa Parks marqua l’histoire des États-Unis en refusant de céder sa place à un blanc dans un bus. Elle fut arrêtée et condamnée à une amende. Cet événement fut le déclencheur du mouvement de lutte pour les droits civiques dont le jeune pasteur Martin Luther King pris la tête.

© tpsdave – Pixabay

Côté gastronomie, les noix de pécan et les mûres sont les symboles de l’État. Elles ont d’ailleurs toutes deux leurs festivals. L’Alabama est l’un des principaux exportateurs de noix de pécan du pays qui en a fait sa noix officielle en 1982. Pour notre part nous avons été séduit par deux autres spécialités d’Alabama que nous vous proposons de découvrir : the  fried green tomatoes les beignets de tomates vertes et the white barbecue sauce – la sauce barbecue blanche qui s’accordent très bien ensemble.

La Louisiane

Faisons halte en Louisiane, découverte en 1682 par un français René-Robert Cavelier de La Salle qui la nomma ainsi en hommage au roi Louis XIV et rachetée par les États-Unis en 1803 pour 15 millions de dollars. La capitale de la Louisiane est Bâton Rouge bien que la ville la plus connue soit la Nouvelle Orléans. La Nouvelle Orléans, berceau du jazz et ville où Mardi Gras dure un mois ( de l’épiphanie à mardi gras).

© USA-Reiseblogger -Pixabay

Les habitants de la Nouvelle Orléans sont particulièrement fière de leur gastronomie et considèrent que leur cuisine est sans conteste la meilleure des États-Unis. En effet, loin de l’image qu’en l’on se fait de la mal bouffe à l’américaine, la cuisine de Louisiane est un melting-pot de saveurs apportées par les différentes communautés qui composent la ville : Le Gombo africain renommé Gumbo, le Jambalaya sorte de paella à base de riz, fruits de mer, saucisses, légumes et épices ou encore le doberge cake, gâteau d’anniversaire traditionnelle de Louisiane, sorte de layer cake adapté du Dobos Torta par un boulanger Hongrois que nous ferons découvrir aujourd’hui. N’oublions pas les spécialités de l’état comme le poisson chat frit, la muffaleta ou le po boy… Un paradis pour les gourmands !

Le Texas

Le Texas est l’un des plus vastes états du pays après l’Alaska. Son économie repose sur l’élevage, les hydrocarbures et les techniques de pointe qui font du Texas le deuxième état le plus riche de l’union après la Californie. La culture du Texas reflète la diversité ethnique de sa population : amérindiens, afro-américains, anglo-saxons, hispaniques. Cette diversité à pourtant débouché sur une identité propre et un folklore connu dans le monde entier : rodéo, western, country et cow-boys.

© Skeeze – Pixabay

La cuisine texane est également un mélange de multiples traditions culinaires qui ont influencé la cuisine tex-mex en apportant chacun es leur contribution. Inspirée par la cuisine mexicaine, les ajouts ont été nombreux : courgettes, dindes, noix (influence amérindienne), le fromage, les olives, les piments… Le plat emblématique de cette cuisine est le Chili con carne qui contrairement à ce que l’on pense se cuisine sans haricots rouges. Autre incontournable de l’état, les barbecues. Côté sucré, le strudel est un apport des colons allemands tandis que les sopapillas sont une illustration typique de l’adaptation de la cuisine mexicaine (tortillas de blé frites). Pour les boissons, les texans apprécient aussi bien la bière que le thé glacé ou bien encore les margaritas. Pour notre part nous revisiterons cette semaine le chili version vegan.

Un chili vegan Texan au seitan tellement bon que les cowboys en mangeront leurs chapeaux !

Le Nouveau Mexique

Quittons maintenant le Texas pour s’offrir une traversée enchanteresse à travers le Nouveau Mexique, bien que moins célèbre que les états qui l’entourent (Texas, Arizona, Colorado), il n’a rien à envier côtés décors naturels à ses voisins. Son slogan officiel est d’ailleurs très explicite et très juste :  »  the land of enchantment ». Le Nouveau Mexique dispose d’une diversité de paysages époustouflante : les rocheuses, le désert de Whitesands… Sa population est tout comme au Texas un patchwork culturel : amérindiens, hispaniques, anglo-saxons.

Cette diversité ethnique a nourri la gastronomie de l’état d’une façon très spécifique donnant à cette cuisine une identité propre. La cuisine du Nouveau Mexique est une cuisine savoureuse et épissée  dont l’aliment  de prédilection est le piment : le « green chile pepper ». Celui-ci est cuisiné sous toutes les formes  : piment farci, beignets de piments, ragoût de piment ou bien encore piment grillé. Bien sûr, les piments rouges sont également utilisés tout comme une variété locale le « hatch green chile ». Au Nouveau Mexique il existe également un pain particulier « l’Indian Fried Bread » recette amérindienne facile à confectionner. Les becs sucrés ne sont pas en reste avec les délicieux biscochitos, biscuits officiels du Nouveau Mexique que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui.

Dans la série des petits biscuits qui se mangent sans faim je demande les biscochitos, des petites douceurs à l'anis à découvrir sans tarder !

L’Utah :

Nous arrivons maintenant en Utah, territoriale de passage jusqu’au 19ème siècle c’est avec la ruée vers l’or et l’arrivée de la communauté mormone que l’état se développe. L’Utah rejoint l’union en 1896 . Le sud de l’état est une réserve autonome, en quelques sortes un état indien d’Amérique peuplé de communautés amérindiennes dont l’une des plus connus sont les indiens navajos. Les paysages de l’Utah sont réellement uniques : monument valley, le lac Powell, le grand désert salé, Antelope Canyon.

© Skeeze – Pixabay

Côté gastronomie, plusieurs spécialités typiques de l’Utahsont à mentionner : le pastrami burger, les scones de l’Utah sortes de beignets également appelés Éléphant ears (oreilles d’éléphant) à cause de leur forme, ou la gelée qui est plus consommée en Utah que n’importe où ailleurs. Le miel est un produit incontournable, les premières ruches ayant été introduites par les mormons à leur arrivée. Enfin, il faut citer le fruit officiel : la cerise. Pour cette escale nous vous livrerons là recette des l’Utah scones, de succulents beignets, de véritables pêchers gourmands.

Le Nevada

L’escale du jour nous conduit au Nevada, état le plus aride des États-Unis n’a pas de gastronomie typique. ayant misé sur le tourisme des jeux et disposant de nombreux hôtels, il n’est pas étonnant que leur buffet continental soit ce qui s’apparente le plus à une spécialité locale surtout à Las Vegas.

fva2105 / Pixabay

Bien sûr, dans le reste de l’état l’on retrouve des recettes typiquement américaines : Chili con carne, piment farcis, King Ranch Chiken (poêlée de poulet, tomates, poivrons, oignons, champignons et fromage). Pourtant il est à noter que l’on trouve dans le nord certains plats d’influence française puisque de nombreux colons basques s’y sont installés dès 1870. Vous pourrez ainsi goûter un Chateaubriand (une pièce de bœufs épaisse) et déguster de la crème au œufs ou un gâteau basque aux cerises. Les beignets d’oignons sont également très populaires au Nevada, découvrons donc la recette des célèbres onions rings.

La californie

Halte en Californie pour profiter d’une carte postale de rêve sur la côte pacifique et de la douceur de son climat. Cet état offre comme bon nombre d’états américains que nous avons évoqués jusqu’ici, une palette de paysage sauvage à couper le souffle et des villes connues dans le monde entier telle Los Angeles ou San Francisco.

Free-Photos / Pixabay

L’état des stars et du cinéma est également le plus gros producteur alimentaire du pays. Cet état à développé une gastronomie particulière : saine, biologique, locavore et végétarienne. Une cuisine curieuse des saveurs du monde, une cuisine fusion que l’on retrouve aussi bien dans la street food qu’à la table des grands restaurants. Pour notre étape californienne, nous vous proposons aujourd’hui –  un Sandwich californien vegan avocat pois chiches – réel condensé de cette gastronomie.

Imaginez : le soleil, les palmiers, la plage et un délicieux sandwich californien vegan avocat pois chiches, le rêve !

L’Oregon 

Faisons aujourd’hui un arrête en Oregon dont l’une des principales richesses est sa nature préservée ! Nature aux 7 visages car se promener en Oregon c’est aussi bien longer ses 580 kilomètres de côtes pacifique, ses villages de pêcheurs et leurs phares que découvrir ses vallées fertiles aux nombreux vignobles et ponts couverts; c’est visiter des lieux aussi magiques que le parc national de Crater Lake ou Painted Hills collines dont la roche érodée alterne entre de multiples couleurs…

TheSource / Pixabay

C’est cette nature si riche qui offre à l’Oregon une gastronomie variée : l’état exploite bien sûr les richesses de ses côtes nous permettant ainsi de déguster le  Dungeness Crab  ou le Chinook Salmon deux variétés locales. Les champignons sauvages sont également à l’honneur dans la cuisine des Oregonians. Côté gourmandise, en Oregon, il y a deux stars la noisette dont l’état est l’unique fournisseur du pays et les poires fruits officiels, ces deux fruits nous ont donc inspirés notre recette du jour, des muffins poires-chocolat-noisettes, quel délice !

Le Montana

Pour cette nouvelle étape, nous découvrons le Montana dont le nom signifie montagne en espagnol. C’est un grand territoire (le 4ème plus grand de l’union) peu peuplé et dont la nature préservée regorge d’une faune et d’une flore riche et variée qui fournissent à la gastronomie locale une diversité importante de mets, qu’il s’agisse de viande : bison, cerfs, wapiti ou de poisson : truite, esturgeon, poisson-chat.

tpsdave / Pixabay

Le Montana comme sont nom l’indique est un état montagneux qui connaît des hivers froids et des étés chauds.  Pour faire face aux rigueurs de l’hiver, il faut consommer des mets qui tiennent au corps et les cookies que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui, les Montana Whoppers, en sont un parfait et délicieux exemple.

les Montana Whoppers de délicieux cookies pour faire le plein d'énergie !

Le WyominLe Wyoming, l’état le moins peuplé de l’union tire son nom d’un’mot indien signifiant grande plaine. Surnommé « the Cow Boy State » après que la figure du cowboy à cheval ait été adopté comme symbole de l’état, celui-ci abrite plus de 600 espèces animales. Grandes plaines et diversité animale, les premiers colons du Wyoming ont donc tout naturellement pratiqué l’élevage.

12019 / Pixabay

La cuisine traditionnelle du Wyoming est donc une cuisine de cowboy avec beaucoup de viande :  bœufs, bisons, agneaux, gibiers…Côté sucré outre les classiques brownies et autre apple pie, l’une des douceurs préférée de l’état est le cowboy cookie, un biscuit à la noix de coco, noix de pékan et pépites de chocolat que  nous cuisinerons aujourd’hui.

Les cowboys cookies de délicieux biscuits à la noix de coco, noix de pécan et pépites de chocolat à goûter sans tarder.

Le Colorado 

Notre avant dernière étape nous conduit au Colorado, l’état le plus haut d’Amérique puisque la totalité de son territoire est situé à plus de 1000 mètres d’altitude. Cet état montagneux dispose d’une grande diversité de paysages, les très célèbres rocheuses bien sûr mais également des forêts alpines, des dunes de sable et des pâturages verdoyants. Tous comme les paysages, l’état possède une faune et une flore abondantes.

MK817 / Pixabay

Tout comme ses paysages, la gastronomie du Colorado est riche et variée ;  la viande occupe une place importante dans la cuisine de l’état : le bison, le sanglier, le caribou…en pâtés, en sandwich, en hamburger. Les rivières du Colorado regorge également de poissons : truites, perches… Le plat de prédilection est le Denver sandwich, un pain grillé dans lequel est glissé une omelette à base d’oignons, de jambon, de poivrons verts dont l’une des variantes est l’omelette de Denver dont nous vous proposons une version au tofu.

Hawaï

Nous en terminons de notre road trip culinaire virtuel à travers les États-Unis en abordant l’état d’Hawaï dont le nom signifie « petite patrie ». Cet archipel du pacifique, composé de 8 grandes îles habitées et de 124 îlots, récifs et atolls, fut le dernier à rejoindre l’union en 1959.

cello5 / Pixabay

La gastronomie hawaïenne subie l’influence des différentes populations qui ont colonisées l’île : japonais, chinois, américains, portugais ont ainsi importés leurs spécialités telles que les sushis, les Burgers, les saucisses… La cuisine hawaïenne est principalement sucrée-salée et d’esthétique japonaise. Elle utilise beaucoup sauce et condiments asiatiques ainsi que beaucoup de fruits et légumes tropicaux. Le poke bowl que nous vous proposons de découvrir aujourd’hui en est le parfait exemple. Hawaï étant producteur de cannes à sucre comme de noix de macadamia, de café ou encore d’ananas, ces produits sont largement utilisés dans les préparations culinaires : beaucoup ode tartes aux fruits tropicaux ou de gâteau à la noix de coco.

Print Friendly, PDF & Email
Advertisements
Publicités
EnglishFrenchSpanish
Abonnez-vous à notre newsletter : ✔︎ Pour rester informé des nouvelles recettes parues sur Passions Gourmandes. ✔︎ Pour obtenir en cadeau, notre cahier de recettes « buddha bowl, inspirations d’ailleurs » ( format pdf).
Holler Box